Par Jean-Jacques Richard, Spécialiste en sûreté/sécurité et gestion de crise
Extrait du magazine 360 #6 - Mars 2022

Personnellement, j’ai pour habitude de toujours distinguer les déclarations des actions, qui plus est en période d’élections présidentielles. Dans les faits, l’État a toujours eu d’immenses difficultés à confier des missions qui lui incombaient en matière de sécurité à des sociétés privées. Le thème du continuum de sécurité est un serpent de mer et les questions en suspens sont encore nombreuses pour que celui-ci soit effectif : la question des types de missions bien entendu, mais également la question de la main-d’œuvre, de la qualification de celle-ci, sans oublier la question de la rémunération des agents et celle du prix de vente.

Quelles missions seraient possiblement transférables aux entreprises de sécurité privées ?

Dans les faits, ou bien l’État souhaite tout mettre en œuvre pour que le continuum de la sécurité soit une réalité ou bien nous parlerons du continuum de la sécurité comme d’un « bidule » qui n’avait de continuum que le nom.

Ce constat induit une corrélation directe avec la question des missions qui pourraient être confiées à des sociétés privées. Je considère que ces missions sont multiples ; qu’il s’agisse de gardes statiques, de la protection rapprochée de certaines personnalités ou bien encore du transfert de détenus peu dangereux, pour ne citer que ces quelques exemples.

La question n’est pas tant de savoir quelles missions, mais de savoir comment opérer et dans quelles conditions. Si l’objectif de l’État est l’externalisation afin de générer des économies, la route empruntée n’est pas la bonne. Et si vous ajoutez à cela des acheteurs qui pourraient retenir le candidat le moins disant, comme cela est trop souvent le cas, le cocktail sera alors détonnant.

Quel avenir pour le continuum sécuritaire ? Trois étapes incontournables pour une mise en œuvre effective

J’ai appris avec le temps et l’expérience à être extrêmement pragmatique. Pour une mise en œuvre effective du continuum de la sécurité, la première étape serait d’avoir une entité coordinatrice au ministère de l’Intérieur qui puisse gérer ce continuum. Une telle entité devrait réunir en son sein des représentants du ministère de l’Intérieur, mais aussi des représentants d’organisations patronales et, à minima, des représentants de la police municipale. La deuxième étape doit consister à définir de manière très précise les champs d’action des sociétés de sécurité privée, avec une limite droite et une limite gauche. Enfin, la troisième étape consisterait à créer un centre de formation national pour les effectifs privés opérants aux côtés des services étatiques.

Sans ces trois étapes incontournables, nous serons dans quelques années encore à essayer de dessiner ce que pourrait être de manière effective le continuum de la sécurité. Dans une société où l’insécurité est une réalité, mais aussi l’une des préoccupations majeures de nos concitoyens, l’heure des ronds dans l’eau n’a que trop duré.

Quels sont les principaux obstacles qui freinent aujourd’hui le déploiement du continuum de sécurité ?

Pour que le continuum de sécurité soit freiné, il faudrait encore que celui-ci ait démarré. Hélas, nous en sommes encore au stade de la réflexion. Ce ne sont pas les quelques collaborations sporadiques entre des entreprises de sécurité privée et des services du ministère de l’Intérieur qui font du continuum de sécurité une réalité.

Et maintenant ?

Tout n’est qu’une question de volonté et de détermination. Le secteur de la sécurité privée est mature et dispose de réelles compétences techniques et tactiques. Mon seul message aux pouvoirs publics est : que voulez-vous faire de manière très concrète et comment ?

Les chiffres clés de
la sécurité privée

25 000
entreprises
300 000
professionnels
12 milliards d’€
de chiffres d’affaires
6 activités
règlementées
News
3 mai 2022
" Une sécurité privée fédérée, puissante et reconnue, pourra anticiper les prochaines évolutions de la société, porter de nouveaux projets et être un acteur proactif auprès du ministère de l’Intérieur, des autres Ministères et de nos clients"
News
28 avril 2022
"La sécurité privée doit se prendre en main et s'en donner les moyens : nous sommes aujourd'hui au rendez-vous"
Replay
26 avril 2022
Un centre cybersécurité à la française – Les Coulisses de la sécurité-sûreté
Replay
30 mars 2022
Le Management Sûreté Grands Sites – Génération Sécu Z
Découvrez toute l’actualité de la filière de la sécurité privée
Suivez toute l’actualité de la FFSP