La Fédération Française de la Sécurité Privée (FFSP) est fière de publier la synthèse des travaux réalisés
par quatre de ses membres (ANITEC, AN2V, GES et GPMSE) présentant leurs préconisations normatives et
réglementaires pour les activités technologiques de sécurité.


Après avoir interpellé le ministère de l’Intérieur et le législateur il y a 18 mois pour défendre la nécessité de mieux encadrer leur domaine d’activité, dans le cadre de la loi pour une sécurité globale préservant les libertés, ils ont décidé ensemble d’engager une réflexion sur l’avenir de leur secteur.

Nous présentons dans ce document son historique, son organisation et ses normes ainsi que les enjeux stratégiques pour asseoir la légitimité des technologies et leur trouver un accompagnement réglementaire adéquat et une place valorisante pour les hommes et les femmes qui oeuvrent dans la sécurité.

Il ne s’agit pas de prospective mais d’une réalité flagrante puisque nous observons d’ores et déjà l’importance de tels équipements dans l’aéroportuaire par exemple.

Ils permettent de réaliser de nombreux contrôles (détection de métaux, drogues, explosifs,…), le contrôle
des passeports par reconnaissance faciale ou l’analyse de comportements caractérisés avec les installations de vidéosurveillance, tout en valorisant les missions de nos agents de sécurité.

L’Article 35 de la Loi pour une sécurité globale préservant les libertés ouvrant la possibilité d’engager, d’ici la fin d’année, un débat au Parlement sur la place des technologies en sécurité privée, il convenait de présenter de nouvelles orientations réglementaires essentielles.

La Fédération française de la sécurité privée a souhaité donner une visibilité forte à ces travaux, qui s’inscrivent dans des enjeux de souveraineté et de lutte contre des vulnérabilités, telles que les connaissent nos entreprises, administrations et collectivités locales.

Ce dossier doit servir de base d’échanges entre les responsables politiques, les administrations et les professionnels de la sécurité. Les nouvelles technologies qui émergent à présent avec l’intelligence artificielle, les réseaux de télécommunication, la robotisation des systèmes de surveillance et la puissance de calcul des équipements, doivent être un moyen de valoriser l’alliance des hommes et des technologies, afin de renforcer - de manière ajustée - la surveillance des sites et des personnes et tout en protégeant les libertés de chacun.

Nous espérons que ces travaux trouveront une oreille attentive auprès de nos responsables politiques, de
nos administrations et des professionnels, qui œuvrent chaque jour à nos côtés pour la protection de nos
concitoyens, de leurs biens et de la souveraineté de notre pays.

Téléchargez le document

Téléchargez le document

Les chiffres clés de
la sécurité privée

25 000
entreprises
300 000
professionnels
12 milliards d’€
de chiffres d’affaires
6 activités
règlementées
News
9 novembre 2022
Organisation et professionnalisation de la filière électronique de sécurité
Replay
5 septembre 2022
#REF2022 - Continuum de sécurité : un défi aux multiples opportunités. Echanges entre Pierre-Olivier de Mazières, Driss Aït Youssef et Jean-Christophe Chwat
News
3 mai 2022
" Une sécurité privée fédérée, puissante et reconnue, pourra anticiper les prochaines évolutions de la société, porter de nouveaux projets et être un acteur proactif auprès du ministère de l’Intérieur, des autres Ministères et de nos clients"
News
28 avril 2022
"La sécurité privée doit se prendre en main et s'en donner les moyens : nous sommes aujourd'hui au rendez-vous"
Découvrez toute l’actualité de la filière de la sécurité privée
Suivez toute l’actualité de la FFSP