FEDESFI vient de rejoindre la FFSP. Quel engagement cette adhésion représente-t-elle pour votre organisation ?

Nadia Chelghoum : La période de crise COVID que nous venons de traverser a permis de démontrer nos capacités d’adaptation et surtout l’importance de nous fédérer pour faire face aux nouveaux défis sécuritaires.

Notre adhésion ne peut que contribuer à solidifier les conditions d’équilibre entre la protection de nos collaborateurs, de nos clients, de la société civile, et la pérennité de notre business.

Dans ce contexte, il était essentiel de nous rassembler pour dialoguer plus efficacement avec les pouvoirs publics et pour promouvoir nos activités de sécurité dans un monde mouvant et de plus en plus digital.  

Ainsi, une sécurité privée fédérée, puissante et reconnue, pourra anticiper les prochaines évolutions de la société, porter de nouveaux projets et être un acteur proactif auprès du Ministère de l’Intérieur, des autres Ministères et de nos clients. 

Avec une priorité commune à tous ces acteurs : la sécurité de nos concitoyens.

Comment entendez-vous agir pour porter collectivement les enjeux de la filière ?

NC : Le partage d’expériences entre nos différents métiers est un atout pour répondre aux enjeux de demain. Les expertises d’autres entreprises sur la vidéo-protection, la biométrie, la sécurité humaine nous permettront ainsi de pouvoir faire évoluer les moyens mis au service de la protection de nos collaborateurs, de nos centres-forts et de nos clients. 

De notre côté, l’univers du transport de fonds étant un secteur fortement réglementé, avec un savoir-faire spécifique , nous pourrons apporter nos expertises aux autres membres de la fédération. Nous sommes depuis toujours porteurs d’idées et de solutions pour faire évoluer l’encadrement législatif et réglementaire, et pour développer des équipements de sécurité validés par le Ministère de l’Intérieur. Enfin, nos techniques de gestion des situations dangereuses et complexes pourront être partagées, à l’exemple de notre savoir-faire en terme de formations de haut niveau reconnues par le Ministère.

Quels sont, selon vous, les dossiers prioritaires à soutenir dans les mois à venir ?

NC : L’élection de Jean-Christophe Chwat, la désignation de son bureau sont récentes, nous allons activement accompagner notre Président dans sa définition de « la feuille de route stratégique » fixée pour fin juin et nous soutiendrons les projets de la FFSP dans cet esprit collectif qui fera notre force. 

Les spécificités de nos différents périmètres et métiers sont une richesse à respecter. Se rassembler sera un atout de plus qui nous permettra de parler d’une seule voix  et qui contribuera à rendre la FFSP plus forte et solidaire. 

Les chiffres clés de
la sécurité privée

25 000
entreprises
300 000
professionnels
12 milliards d’€
de chiffres d’affaires
6 activités
règlementées
News
9 novembre 2022
Organisation et professionnalisation de la filière électronique de sécurité
Replay
5 septembre 2022
#REF2022 - Continuum de sécurité : un défi aux multiples opportunités. Echanges entre Pierre-Olivier de Mazières, Driss Aït Youssef et Jean-Christophe Chwat
News
3 mai 2022
" Une sécurité privée fédérée, puissante et reconnue, pourra anticiper les prochaines évolutions de la société, porter de nouveaux projets et être un acteur proactif auprès du ministère de l’Intérieur, des autres Ministères et de nos clients"
News
28 avril 2022
"La sécurité privée doit se prendre en main et s'en donner les moyens : nous sommes aujourd'hui au rendez-vous"
Découvrez toute l’actualité de la filière de la sécurité privée
Suivez toute l’actualité de la FFSP